La demande


Conception et création graphique des supports de communication de l’exposition « Argentique un retour » du photographe Pierre Ferrenbach, mars 2018 à Strasbourg. 

L'exposition se déroula dans le cadre de STRASBOURG Art Photographie, en partenariat avec la galerie Jean-François Kaiser.

- Un flyer / carton d'invitation
- Une affiche
- Un calicot


L'œuvre exposée


Pierre Ferrenbach est un photographe qui s'est éloigné de la représentation de la réalité. Il s'est éloigné de ce qui fût l'essence même du médium photographique, ceci dès son invention. La représentation "objective" de la réalité qui à tant contribué à son succès, artistique comme populaire.
Un photographe qui s'est donc éloigné de ce qui fut dès sa genèse la première intention de son médium, pour nous proposer aujourd'hui un travail plastique à partir des bandes de film argentique dites 24 x 36 mm. Même si dans ce travail le 36 à tendance à disparaître… et ce n'est pas là la première des disparitions.

Une mise à distance comme une mise en abîme graphique, un travail sur la série - là aussi l'une des nouveautés du médium argentique questionnant l'œuvre d'art dite originale - et surtout un questionnement déroutant sur la photographie à l'heure du numérique.
Sur le recto du carton, un visuel pouvant fonctionner dans tous les sens…
Sur le verso, une bande, comme une pellicule argentique.

Le choix d'une typographie moderne aux majuscules très régulières pour répondre aux perforations des films 24 x 36 mm.

Découvrez mes autres créations

Livre - Les aigrettes des cirses dans le jour qui naît
Nouvelle parution d’un recueil de poèmes de Jean-Christophe Meyer dans la collection l’Écureuil volant des Editions du Tourneciel. Maquette et illustration de couverture - travail à l’encre de chine.
Revue littéraire Les Cahiers de Turbulences, Cahier N°1
Quand le collectif d'auteurs Turbulences décide d'éditer une revue littéraire à la forme libre... Cela donne un numéro un rassemblant les textes de sept écrivains. Des créations libres sur le thème de l'espace public.
Livre d’artistes - Le Komboloï des îles
Livre d’artistes, L 19,5 x H 19 cm, 144 pages Le Komboloï des îles Photographies de Philippe Lutz / Textes d'Albert Strickler
Livre - LÌECHTÙNGE - CLAIRIÈRES
Premier livre d’une nouvelle collection bilingue à paraître aux Éditions du Tourneciel, dans la Collection D’Fladdermüs. Mes principales contributions au projet : - La création de la maquette, - La création de la ligne graphique de la collection, avec comme éléments distinctifs : • Le format des livres, la couleur « gris chaud » pour la couverture, • L’utilisation de deux familles de typographie, Fengardo Neue pour les titres et les éléments de marque (par Loïc Sander - Licence Creative - Commons Paternité - Pas de Modification 3.0.), Cochin pour le texte courant (par Nicolas Cochin - Copyright (c) 1981 Linotype AG and/or its subsidiaries), • La reliure cahiers cousus, le choix des papiers et la finition SoftTouch (peau de pêche) pour la couverture, - La création du logo de la maison d’édition (premières mises en situation), - La création du visuel original pour la couverture, travail à l’encre de chine, - Conception et création des supports de communication.
Maettle - Les Arts Au Vert à Stosswihr
Création des supports de communication du festival, édition 2006 sur le thème du fil, avec pour objectif de donner une valeur de catalogue au programme diffusé gratuitement. Création des logotypes. Programme A5 Horizontal - 46 pages dont 1 volet de couverture Couverture 3 volets : Les pages pub sont «cachées» sous un volet, donnant à l’ensemble un aspect plus prestigieux. Affiche, tracts et annonces presse.
Trademark Les Editions du Tourneciel
Création de l'identité visuelle d'une maison d'édition, comprenant son logo et ses déclinaisons.
APRONA Rapport d'activité bilingue
APRONA - L’Observatoire de la nappe phréatique d’Alsace. Missions : Création d’un rapport d’activité et de différents supports de communication de l'association.
Livre - Dans la paume d'une feuille d'érable
Création graphique et mise en page d'un livre de poésie accompagné des dessins et gravures de Delphine Gutron. Poèmes de J-C Meyer et d'Albert Strickler.
Livre - Le journal imaginaire
Livre d'artistes - La lumière la mort
Livre d’Artistes, La lumière la mort Mes principales contributions au projet : - Mise en place de la ligne graphique d'une nouvelle collection de livres, à l’occasion de la création de la Collection Le miroir des échos aux Editions du Tourneciel. Comprenant les caractéristiques des typographies, du format, de papier, de la reliure et de la finition de l’ouvrage. - La conception et la création de la maquette originale des pages et de la couverture du livre, - La reproduction photographique ou numérique de certaines œuvres originales de Dan Steffan, Présentation du livre : La peinture de Dan Steffan. La poésie d’Albert Strickler. Les portraits bouleversants et les paysages habités de l’une et la « mélancolie solaire » de l’autre, pour reprendre le titre de Claude Vigée, auquel un triptyque du livre rend par ailleurs un émouvant hommage. La lumière la mort, ni commentaire ni illustration, mais résonance et rencontre d’abord, puis fertile compagnonnage où chacun s’enrichit de l’avancée de l’autre au gré d’une errance dans tous les automnes possibles. Comme si les lointains giboyeux, la buée sur les lacs, les premiers coups de fusil dans la forêt, la rêveuse chute des feuilles mortes, le brame du cerf ou les idéogrammes du vol des oies sauvages n’étaient que les signes tangibles, aussi fugitifs ou vaporeux qu’ils soient, d’une réalité à la fois plus essentielle et plus mystérieuse où le Temps lui-même s’affirmerait en s’exhaussant sans cesse de son propre abîme. La Lumière la mort. La poésie de la peinture. La peinture de la poésie. Pour une seule et même musique. Qui serait celle où Mozart rencontre Schubert. Douloureuse et magnifique. Qui exulte et déchire ! Présentation de la collection : La Lumière la mort constitue le premier volume d’une nouvelle collection. Celle-ci, LE MIROIR DES ÉCHOS !, associe un plasticien à un écrivain ou poète, dont la rencontre se traduit prioritairement par la mise en résonance des oeuvres respectives, sans exclure toutefois d’autres formes de collaboration comme l’illustration, le commentaire, voire l’étude. En parallèle du livre, qui en représente l’aboutissement le plus concret et le moins éphémère, chaque rencontre est par ailleurs aussi amenée à se multiplier au gré de différents événements – expositions, performances, lectures – et des nouveaux échanges susceptibles d’en résulter.
Haut de page